Info ou intox : vendre sur Internet, c’est facile !

Marketing internet

Ça y est, vous vous sentez prêt à vendre votre marque sur le web, le grand saut est pour demain. Vous avez réfléchi à une stratégie, avez écouté avec zèle ce que l’on pouvait vous recommander çà et là. Peut-être vous êtes-vous dit que le mieux pour vous, si le code vous rebute, était de faire reposer tout ou partie de votre stratégie commerciale sur des tiers, voire des influenceurs, pour un résultat immédiat. Est-ce seulement aussi simple ? Tour d’horizon des trucs à connaître avant de se lancer.

Avoir le profil geek… ou se faire accompagner par des pros

Aujourd’hui, il existe de nombreuses solutions qui permettent à tout un chacun de créer des sites vitrines des applis et des sites e-commerce… Parmi elles, notamment, les outils no code, dont la particularité est de ne pas recourir aux fastidieuses lignes de code pour la programmation de vos sites internet, de votre bureautique, de vos newsletters ou de vos applis mobiles. Alléchant. 

Toutefois une bonne maîtrise technique est indispensable pour créer un e-shop, même en passant par le no code, il est nécessaire d’avoir un profil geek pour parvenir à développer une plateforme performante, alliant pragmatisme et efficacité. De nombreux paramètres techniques sont à prendre en compte (tels les modules de paiement, l’automatisation, l’hébergement…) et c’est donc tout un écosystème qu’il vous faut appréhender.

En définitive, si vous n’avez pas ce profil, il sera plus commode et sécurisant de vous faire accompagner par des experts. Entre leurs mains, l’utilisation de solutions clés en mains et / ou d’outils no code sera moins coûteuse. Votre budget ne s’en portera que mieux. Déléguer, oui, mais à des experts, des vrais !

Le marketing d’influence, fausse bonne idée ?

Les influenceurs sont de véritables animateurs du web, ils en maîtrisent les codes et savent se mettre en scène au point d’être devenus en 10 ans de véritables stars d’internet alors même que le terme « influenceur » n’est entré dans le Larousse qu’en 2017. Ils évoluent sur Youtube, sur Instagram, TikTok, ils plaisent aux jeunes, drainent derrière eux de véritables communautés… Bref, ils sont incontournables. Jusqu’à leur confier votre stratégie marketing ? Et pourquoi pas ? Pesons le pour et le contre.

Un recours dans l’air du temps…

  • Pour bénéficier d’une grande visibilité auprès de leur communauté

Depuis des décennies, les marques ont toujours eu (et ont encore) recours à des stars du show business, promesse d’ajouter strass et glamour dans une opération commerciale. Imagine-t-on un parfum Chanel sans sa sculpturale égérie ? Une montre Omega sans le dernier interprète en date de James Bond ? Ils étaient les premiers influenceurs et une source de fantasme pour le commun des mortels.

Les nouveaux influenceurs sont plus souvent des anonymes rendus célèbres par leurs publications. En partageant de simples passions, comme le gaming, les voyages, la mode… Les meilleurs d’entre eux sont ainsi parvenus à faire exploser leur communauté qui naturellement, s’identifie. Pour atteindre un public de masse, l’influenceur est le parfait canal.

  • Un message plus direct que la publicité

Internet est saturé de publicités et y’a-t-il plus agaçant que ces fenêtres pop-up et ces bandeaux tape-à-l’œil lorsqu’on ouvre une page web ou une appli ? Face à ce déferlement et au moment où ce modèle semble montrer ses limites, collaborer avec les influenceurs, pour leur proximité avec un large public et leur côté humain – ils sont comme nous – peut être une alternative intéressante.

… mais pas toujours fiable

  • Gare aux fake accounts et aux achats de followers

Pour gagner en notoriété tout en garnissant leur portefeuille, certains influenceurs n’hésitent pas à recourir à des techniques non éthiques, en payant des personnes pour qu’elles s’abonnent à leur compte ou en créant un grand nombre de faux profils destinés à liker leur page ou compte personnel. Pour repérer les contrefacteurs, il suffit de consulter un rapport détaillant le taux d’engagement des followers (qui détermine le nombre de followers dits actifs au sein d’une communauté, un rapport propre à chaque réseau social) vis-à-vis du compte en question. N’hésitez donc pas à approfondir vos recherches sur ces influenceurs avant de faire appel à eux.

  • Un marché saturé

Même si le marketing d’influence représente un canal d’acquisition intéressant, le nombre d’influenceurs a augmenté ces dernières années de façon exponentielle. Le marché est saturé et la concurrence encore plus acharnée. Et s’il s’avère que l’influenceur voit son influence grandir, ses tarifs augmenteront d’autant…

  • Trop d’influences tue l’influenceur… et votre efficacité

Au fil du temps, le contenu publié par l’influenceur détermine le taux d’engagement de sa communauté. Si cette dernière est continuellement spammée, elle se détournera de l’influenceur. Des collaborations trop fréquentes avec plusieurs marques remettraient ainsi en question sa crédibilité, avec le risque de diminuer à terme son influence. Les objectifs initiaux fixés par les marques ne seront de fait pas atteints, leur image s’en trouverait écornée. Au final, une campagne marketing moins efficace et moins rentable.

  • Gardez le contrôle !

L’image que dégage l’influenceur doit également être en harmonie avec celle de votre marque. Chacune de ses actions, passée ou future, peut en effet impacter son image, celle que vous avez mis du temps à bâtir. Il est préférable de faire appel à un conseil afin de fixer les termes du contrat que vous passerez avec le tiers, pour éviter toute mauvaise surprise.

N’oubliez pas qu’un influenceur, même visible et tendance, n’est qu’un levier d’acquisition / conversion. Il n’est qu’un composant parmi d’autres qui sont aussi indispensables à mettre en place pour une équation digitale gagnante et un business plus durable.

Adoptez une stratégie qui vous ressemble

On a trop tendance à résumer l’e-commerce à la maitrise des outils et des réseaux sociaux, alors qu’il faut avant toute chose penser à un dispositif qui fera vivre à vos clients une véritable expérience, celle qui induira le passage à l’acte. Pour cela, il faut connaitre ses clients, leurs profils motivationnels, savoir quelles émotions ils ont envie de vivre et faire le maximum pour les leur délivrer.

Une approche trop figée, avec d’un côté l’aspect technique et technologique et de l’autre, l’aspect communication et réseaux sociaux, conduira à éloigner le client de ce qu’il recherche. Ce qui ne veut pas dire qu’il faille négliger ces points essentiels, mais il est nécessaire de les anticiper et de les intégrer dans une stratégie globale, systémique. Il s’agit de mettre au point un dispositif pensé pour l’expérience client et organisé dans les moindres détails pour aboutir au passage à l’acte. 

C’est seulement ensuite que l’on peut activer les différents leviers du marketing digital que sont le SEO (référencement naturel), le marketing de contenu et de marque, les publicités (social et search), l’animation sur les réseaux sociaux, le marketing automation, le growth hacking ou développement de la marque par une stratégie digitale innovante, et le marketing d’influence… Fiches de produits précises, récolte régulière des avis clients, se doter d’un site responsive, personnalisation des mailings ou encore création de vidéos seront autant d’atouts pour fidéliser une clientèle. Alors à vous d’être créatif et original !

La vente en ligne relève d’une stratégie qui doit être finement réfléchie et que l’on ne peut mettre entre les mains de n’importe qui. La marque, votre marque, son site, son style doivent refléter la personne que vous êtes. Les réponses existent pour des non-initiés mais une connaissance même basique de l’écosystème est indispensable. Enfin, faire appel à des tiers, oui, mais seulement si vous parvenez à garder la main. La stratégie est une partie de vous-même, elle vous ressemble. Pensez-y !