Comment construire le cahier des charges de votre site internet ?

Marketing internet

Étape importante dans la réalisation d’un site internet, le cahier des charges fonctionnel est le document définissant les besoins du client. Son rôle est d’exprimer le plus clairement possible les objectifs du projet afin de permettre à tous les acteurs d’avoir une vision claire des fonctionnalités attendues ainsi que des contraintes, tout ceci dans le but de répondre au mieux aux souhaits du demandeur.
Plus le projet est important et complexe, plus son niveau de qualité aura un impact sur le résultat réalisé. Il ne doit cependant pas être négligé même lors d’un petit projet car dans tous les cas cela augmentera le risque de confusions, d’allers-retours entre le client et le prestataire et ceci au détriment d’une progression efficace.

C’est également sur sa base que les différentes sociétés effectueront leur devis. Ce dernier pourra alors être davantage conforme à la réalité de la future prestation s’il est établi sur des fondations solides. Un autre point donc confirmant la nécessité de produire un document de qualité.
Voyons quelles sont les étapes clés pour la rédaction d’un cahier des charges efficace.

Introduction au problème posé.

L’introduction permet de décrire le projet. C’est elle qui va expliquer le besoin dans son ensemble, le contexte et les objectifs attendus. À sa lecture, on doit avoir une vision globale du projet, de ses problématiques et saisir ses enjeux afin d’être à même d’appréhender avec justesse la suite du cahier des charges. Ici pas besoin de développer les idées, au contraire une bonne introduction se doit d’être synthétique de façon à ce que chaque intervenant puisse déjà avoir une bonne vision du contexte du projet et du rôle qu’il va devoir jouer.

Expression fonctionnelle

Il s’agit de la section la plus importante du cahier des charges fonctionnel. Cette partie contient les fonctionnalités que devra contenir le futur site internet. Pour chacune d’elles, il convient de donner un certain nombre d’informations pour que leur fonctionnement soit bien exposé :
– Un nom unique, permettant de servir de référence à la fonctionnalité.
– Les critères d’appréciation, c’est-à-dire les conditions pour que la fonction soit considérée comme réalisée (ex : validation du formulaire d’inscription).
– Les exigences. Ici on liste les contraintes relatives aux critères précédents (ex : adresse e-mail valide, mot de passe d’au moins 8 caractères, nom et prénom renseignés…).
Il est également possible de les placer en groupes englobant chaque grand type de fonctionnalité (ex : gestion des utilisateurs, fonctionnement du système de recherche…).

Les contraintes techniques.

Cette partie peut varier en fonction de vos exigences ou de vos connaissances sur l’aspect plus technique. Voici une liste non exhaustive des points qu’il est possible d’indiquer :
– Y a-t-il une technologie imposée ? (langage de programmation, CMS, framework…)
– Compatibilité avec quels navigateurs ?
– Tailles d’écrans et appareils à supporter
– Avez-vous déjà un hébergement de prévu ou bien souhaitez-vous que le prestataire le prenne en charge ?
– Les noms de domaines sont-ils déjà en possession ? Faut-il configurer les DNS associés pour les lier à l’hébergement ?
– Y a-t-il un besoin spécifique au niveau du serveur ? (Apache, Windows…)
– Connexion à des systèmes tiers ? (CRM, ERP, plateforme de marketing…)
– En cas de refonte, besoin de migration des données déjà existantes ?
– …

Il se peut bien sûr que vous n’ayez pas de contrainte spécifique, que ce ne soit pas votre domaine de compétence et que vous soyez ouvert aux propositions du prestataire.

Concrètement pourquoi tout ceci est important.

Tout ceci peut paraître long et fastidieux mais il faut garder en tête qu’il ne s’agit pas d’une tâche vaine. Ce travail fait en amont permet dans un premier temps de structurer les idées et de faire un point sur les fonctionnalités attendues afin de bien préparer le futur ouvrage. Il servira également de document central pour chaque intervenant évitant ainsi les incompréhensions dues à la récupération d’informations dispersées entre différents membres de l’équipe du projet.

Le travail de production dépendra directement ce cette phase de conception. L’étape de développement d’un site internet est longue, les fonctionnalités demandent souvent de la précision, tous les cas d’utilisation doivent être gérés et chaque modification après coup se fait souvent au détriment de la qualité et de la maintenabilité du système et entraîne des retards.

On peut comparer la création d’un site internet à la construction d’un bâtiment. Un chantier ne commence pas avant que l’architecture n’ait été effectuée et les plans terminés. Déplacer un mur demande de le détruire et de le reconstruire, avec parfois un risque pour la structure globale. On peut faire cette analogie avec le développement d’un site web. Une fonctionnalité importante mal pensée au départ peut provoquer de lourdes modifications pour garantir l’intégrité de l’ensemble.

Un bon cahier des charges est un document bien structuré, formulant les besoins de manière claire et précise. Il doit permettre aux différents acteurs du projet d’en comprendre les problématiques afin de proposer des solutions adaptées répondant au mieux à vos attentes. Une première étape réussie, c’est mettre toutes les chances de son côté pour la suite des événements.

Fréderic Le Crom, Développeur Digital Effervescence.